Contre vents et marées

Tu as fermé ton cœur                
Pour aller de-ci de-là 
Placarder le bonheur
Sur les feuilles lilas
 
Tu as vendu ton âme
Au premier beau passant
Pour devenir femme
Et moi je suis perdant
 
Contre vents et marées 
J’ai voulu te garder
Des semaines des jours
Je t’aime plus que tout
 
Les yeux au bout des doigts
Les mains qui tressaillent
Dans le sombre du soir….
Se gagne la bataille
 
Comme tous les amants
Déchirés par la peur
Qui dans le clair couchant
Regardent venir l’heure
 
Contre vents et marées 
J’ai voulu te garder
Des semaines des jours
Je t’aime plus que tout
 
Restent les souvenirs
D’un parfum qui passe
De deux bas résille
Mon bonheur fugace

Toi et moi sur le fil
Sans savoir le pourquoi
Des naïfs ainsi soit-il
Des je t’aime sans espoir

Contre vents et marées 
J’ai voulu te garder
Des semaines des jours
Je t’aime plus que tout

Des semaines des jours
Je t’aime plus que tout
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.